Présentation

Le Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) est né en 1992, dans la foulée des actions qui ont suivi les événements tragiques survenus à l'École Polytechnique de l’Université de Montréal. Rappelons qu’en 1989, un jeune homme est entré à l’École Polytechnique et a tué 14 jeunes femmes, pour la plupart étudiantes à l’École, pour la seule raison qu’elles étaient des filles. En réaction à ces événements, l'Association canadienne des professeures et professeurs d'université (ACPPU) a alors incité le gouvernement fédéral à mettre en place des centres de recherche sur la violence familiale et la violence faite aux femmes. Afin de répondre à cette demande, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et Santé et Bien-être social Canada ont mis sur pied un concours visant le financement d’un certain nombre de centres de recherche sur la violence à travers le Canada. Le CRI-VIFF fut parmi les cinq centres retenus pour l'octroi d'une subvention d'infrastructure (1992-1997).

La violence faite aux femmes se déploie dans les différents contextes de vie des femmes; dans le couple et la famille, au travail, dans un contexte de migration (réfugiées, domestiques étrangères), d’exclusion (itinérantes, toxicomanes) et de mondialisation des échanges (traite des femmes). L’ensemble des violences envers les femmes constitue un problème important non seulement par son ampleur, mais aussi par ses conséquences sur la santé physique et mentale des femmes. En outre, les enfants exposés à la violence conjugale subissent également de lourdes conséquences de cette violence.

Le CRI-VIFF se caractérise par son approche conceptuelle consistant à étudier la violence familiale et la violence faite aux femmes dans toutes ses manifestations et selon un modèle global, multidimensionnel et interdisciplinaire qui inclut l’étude de l’ensemble des acteurs-trices impliqués-es dans la problématique, soit la population des femmes, des hommes et des enfants. Notons également que le CRI-VIFF est un centre de recherche interuniversitaire et partenarial.

Objectifs

Le CRI-VIFF vise à promouvoir la réalisation d’activités de recherche, de formation et de transfert des connaissances sur la problématique de la violence familiale et de la violence faite aux femmes, et des réponses sociales qui y sont apportées.

Le CRI-VIFF poursuit les objectifs suivants :
  • Contribuer au développement des connaissances sur la violence familiale et la violence faite aux femmes par une approche globale et multidimensionnelle de la problématique prenant en compte les victimes, les agresseurs et les enfants.


  • Former la relève scientifique en violence familiale et en violence faite aux femmes en créant un milieu de formation stimulant dans lequel les étudiants-es bénéficient d’expertises riches et variées.


  • Assurer la diffusion, le transfert et l'appropriation des connaissances dans la communauté scientifique et dans les différents milieux de pratique concernés, tant sur le plan régional, national, qu’international.


Les quatre membres fondateurs du centre sont : Université de Montréal, Université Laval, l'Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux (anciennement la Fédération des CLSC) et Relais-femmes.