Les enfants exposés à la violence conjugale

La violence conjugale > Un portrait général > Formes et manifestations

Formes et manifestations

[Références]

Formes de violence conjugale

Manifestations de la violence conjugale

Violence psychologique et verbale

  • La forme la plus subtile de violence.
  • La plus difficile à détecter.
  • Souvent banalisée.
  • Découle souvent de la violence psychologique.

 

  • Adopter des attitudes et tenir des propos méprisants visant à dénigrer l’autre personne, à l’humilier, à diminuer son estime et sa confiance en soi.
  • Insulter, hurler, faire du chantage, donner des ordres.
  • Faire des reproches injustifiés.
  • Priver la personne d’affection ou faire preuve de négligence à son égard.
  • Contrôler la femme, son emploi du temps, ses sorties, son habillement.
  • Isoler la conjointe : limiter ses contacts avec sa famille, ses amis ou les membres de son entourage.
  • Menacer de se suicider (dans le but de contrôler l'autre), d’agresser l’autre ou de tuer l’autre. 

Violence sur les objets ou animaux 

  • Engendre un climat de peur en laissant croire que le conjoint ayant les comportements violents peut s’attaquer à la femme ou aux enfants.

 

  • Voler ou briser des objets ayant de la valeur pour la femme.
  • Attaquer les animaux domestiques.

Violence économique :

  • Domination financière exercée par le conjoint ayant des comportements violents dans le but de placer la femme en situation de dépendance.

 

  • Contrôler et surveiller les activités économiques de la femme par différents moyens : 
    • contrôler ses dépenses, la priver d’argent;
    • empêcher la femme de suivre une formation professionnelle ou de travailler afin qu’elle ne puisse pas gagner de l’argent par elle-même;
    • forcer la femme à travailler et à remettre l’entièreté de son salaire à son conjoint pour qu’il puisse satisfaire ses propres besoins;
    • annuler ses assurances sans son autorisation;
    • garder les finances familiales secrètes.

Violence spirituelle

 

  • Dénigrer les croyances religieuses de la femme ou les dénoncer.
  • Empêcher les pratiques religieuses ou spirituelles de la femme.
  • Forcer l’adhésion à des pratiques religieuses.

 

Violence physique 

  • Forme de violence la plus évidente, la plus connue et la plus médiatisée.
  • Affirme la domination du conjoint ayant des comportements violents.

 

 Violence indirecte

  • Lancer des objets.
  • Frapper sur le mur, défoncer une porte.


Violence directe

  • Donner des coups et infliger des blessures de toutes sortes : bousculer, mordre, pousser, couper, brûler, cracher au visage, gifler, frapper, attaquer ou menacer avec une arme ou avec un objet.
  • Commettre un homicide. 

Violence sexuelle 

  • Forme de violence la plus cachée.
  • Porte atteinte à l’intégrité sexuelle de la femme qui la subit.
  • L’agression sexuelle conjugale est reconnue comme un acte criminel depuis 1983.
  • Certaines femmes « consentent » à des relations sexuelles dans l’espoir de maintenir la paix et d’éviter la violence.

 

  • Adopter une attitude, tenir des propos ou poser un geste à caractère sexuel qui n’est pas désiré ou est accompli sans que la personne soit en mesure de donner son consentement (par exemple : dû à un état d’ébriété) :
    • forcer la femme à se montrer nue;
    • attouchement aux seins ou aux parties génitales;
    • contact oral;
    • pénétration anale ou génitale.
  • Refuser l’utilisation d’une méthode de contraception ou d’une méthode de protection contre le sida et autres maladies transmises sexuellement. 

Harcèlement criminel 

  • Risque accru de subir cette forme de violence à la suite d’une séparation.

 

  • Poser des gestes répétés pendant une certaine période qui amènent les victimes à craindre passablement pour leur sécurité.
  • Suivre ou espionner une personne, proférer des menaces répétées, adresser des lettres, des courriels ou des appels téléphoniques menaçants ou non désirés. 

(Réf.)

© CRI-VIFF 2009 - Conception : Centre APTI
Panneau d'administration