Les enfants exposés à la violence conjugale

L'enfant et la violence conjugale > Que vit l'enfant ? > Son processus de réflexion

Son processus de réflexion

[Références]

La présence de violence conjugale au sein de la famille crée souvent un environnement toxique, c’est-à-dire une atmosphère de crainte, d’anxiété, de colère et de tension. Les enfants exposés à cette violence vivent donc dans un climat instable et inquiétant (Réf.). Ce milieu de vie teinte plusieurs sphères de la vie de ces enfants et affecte leur vision de la violence et de leur environnement.  

Qu'est-il arrivé ?

  • Les parents et les enfants tentent de s’entendre sur les détails de l’événement.
  • Les parents peuvent influencer leurs enfants en exagérant, en dramatisant, en minimisant ou en montrant de l’indifférence face à certains aspects de l’épisode de violence.
  • L’enfant peut alors tenter de calquer son souvenir avec celui du parent avec lequel il s’identifie le plus à ce moment (Réf.).

[ Haut de la page ]

Pourquoi est-ce arrivé ?

  • L’enfant tente de déterminer les causes de l’événement violent :
    • il peut se blâmer et se sentir responsable de la violence;
    • il peut percevoir l’un de ses parents comme responsable de la violence;
    • il peut aussi considérer la violence comme résultant de causes externes (ex. : finances de la famille) (Réf.).

[ Haut de la page ]

Qu'est-ce que cela signifie ?

  • Cette réflexion influencera les valeurs et les attitudes de l’enfant au-delà du contexte familial et peut être généralisée à l’ensemble de ses expériences (Réf.).
  • Le processus de réflexion fait par l’enfant influence son expérience et peut l’amener à percevoir la violence et à y réagir de quatre différentes manières. Il faut toutefois noter que des liens étroits peuvent être établis entre ces expériences dans le sens où un même enfant pourrait expérimenter simultanément deux ou plusieurs de ces réalités (Réf.).

Exemples de réflexions pouvant mener l’enfant à vivre différentes expériences

 

Processus de réflexion

Exemple 1

Exemple 2

Exemple 3

Exemple 4

Souvenir et Causalité : Qu’est-il arrivé et pourquoi?

  • Les parents banalisent l’événement.
  • L’enfant peut alors tenter de sceller ses souvenirs et affirmer que rien n’est arrivé.
  • L’enfant reçoit des informations contradictoires de la part de ses parents.
  • Il se sent forcé de prendre position pour l’un ou pour l’autre.
  • L’enfant s’identifie davantage à la victime.
  • Il perçoit l’agresseur comme responsable de la violence.
  • L’enfant s’identifie davantage à l’agresseur.
  • Il perçoit la victime comme responsable et méritant la violence subie.

Moralisation : Qu’est-ce que cela signifie?

Certaines choses ne doivent surtout pas être révélées.

 

Le monde est un endroit rempli de conflits.

Le monde est un endroit dangereux où l’on doit s’attendre à être terrorisé.

Lorsque l’on utilise la violence, il y a des gagnants et des perdants.

Expériences pouvant découler de ces réflexions

 

Le secret

Le conflit de loyauté

La crainte et la terreur

Un contexte de domination et d’agressivité

(Réf.)

[ Haut de la page ]

© CRI-VIFF 2009 - Conception : Centre APTI
Panneau d'administration